retour à Point de Vue

Analyse du Fonds concentré Pembroke

PARTAGEZ CETTE PAGE:

Au cours de la dernière année, le Fonds concentré Pembroke (« FCP ») a reculé en parallèle avec le marché, alors qu’une combinaison de divers facteurs — inflation, taux d’intérêt, prix des produits de base et préoccupations économiques d’ordre général — a exercé une pression sur les actifs financiers partout sur la planète, tout particulièrement durant les trois derniers mois. Sur la base des douze derniers mois, le FCP a légèrement dépassé son indice de référence, l’indice Russell 2000 (« R2000 »), alors qu’il affiche une performance inférieure à celle du R2000 pour la période de trois mois la plus récente*.

* Les mesures de rendement sont exprimées pour les parts de catégorie A du FCP, libellées en dollars canadiens. Les résultats détaillés par catégorie et par devise sont présentés ci-dessous.

 1 mois3 moisAnnée en cours1 an3 ansDepuis la création, annualiséDepuis la création, cumulatif
PCF A, USD0,30(15,80)(15,80)(4,83)14,03
13,6970,65
PCF F, USD0,21(16,03)(16,03)(5,91)s/o14,4880,41
R2000, USD1,24(7,53)(7,53)(5,79)11,748,1638,65
S&P 500, USD3,71(4,60)(4,60)15,6518,9214,0472,87
FTSE Russell est un nom commercial de FTSE International Limited (« FTSE »), Frank Russell Company (« Russell »), FTSE TMX Global Debt Capital Markets Inc. et FTSE TMX Global Debt Capital Markets Limited (ensemble, « FTSE TMX ») et MTS Next Limited. Le Russell 2000 est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière qui comprend les 2 000 plus petites sociétés de l’univers Russell 3000 des actions cotées en bourse aux États-Unis. L’indice est conçu pour être large et impartial dans ses critères d’inclusion et est recompilé chaque année pour tenir compte des changements inévitables qui se produisent lorsque la valeur des actions augmente et diminue. Russell désigne les divers indices dont le droit d’auteur et la marque de commerce appartiennent à la Frank Russell Co. L’indice composite S&P/TSX est l’indice phare du marché boursier canadien. Il est le plus large de la famille S&P/TSX. L’indice d’achèvement S&P/TSX est composé des éléments de l’indice composé S&P/TSX qui ne sont pas inclus dans l’indice S&P/TSX 60. Cet indice était auparavant l’indice S&P/TSX à moyenne capitalisation. Les indices FTSE TMX comprennent une série d’indices de référence qui sont conçus pour suivre le rendement des obligations libellées en dollars canadiens (CAD). L’indice obligataire universel FTSE TMX Canada est la mesure la plus large et la plus utilisée du rendement des obligations négociables de gouvernements et de sociétés en circulation sur le marché canadien.

Analyse du rendement

Depuis sa création en janvier 2018, la valeur du FCP a augmenté de plus de 14 % par an, comparativement à moins de 9 % pour le R2000. Au cours des 12 derniers mois, le FCP a diminué d’environ 5,5 %, par rapport au recul de 6,4 % de l’indice de référence. Lors de la période de trois mois précédente, le Fonds a toutefois réalisé l’une de ses meilleures performances depuis son lancement.

En 2022, le FCP a chuté de près de 17 % pour la période terminée le 31 mars, alors que le R2000 a perdu 9 %. Il convient de noter qu’aucune des participations du Fonds n’a subi de détérioration opérationnelle importante depuis le début de l’année. Aucune ratée en matière de bénéfices, aucune erreur stratégique et aucune annonce n’expliquent le rendement du titre.

Comment alors interpréter cette contre-performance notable à court terme ? Tout d’abord, la conjoncture macroéconomique n’a pas favorisé le Fonds. Une hausse de l’inflation et les craintes quant à l’évolution des taux d’intérêt ont tendance, à court terme, à peser sur les actions de croissance à valorisation élevée. Le FCP, par définition, est un portefeuille de sociétés à forte croissance de haute qualité que nous jugeons capables de créer de la valeur à long terme. À court terme, nos actions tendent à se négocier à des valorisations supérieures, en raison de leurs indicateurs de qualité supérieure et de leurs perspectives de croissance. À long terme, nous sommes convaincus que les entreprises que nous détenons sont beaucoup plus abordables que les aubaines offertes sur le marché.

Un autre facteur est aussi en cause : les expositions sectorielles du FCP. Les secteurs les plus performants du premier trimestre étaient l’énergie, les services publics et les matériaux, soit des secteurs dans lesquels nous n’avons aucune participation. À l’inverse, les soins de santé, la technologie et la consommation discrétionnaire ont été parmi les secteurs les moins performants. Or, ce sont des segments où le Fonds maintient une présence significative. Si les mouvements sectoriels ont été spectaculaires en un laps de temps très court, ils sont toutefois caractéristiques des contextes où les investisseurs craignent un ralentissement économique et une inflation des matières premières. Sur de plus longues périodes, nous croyons que nos sociétés en portefeuille possèdent un pouvoir de fixation des prix, de solides modèles d’entreprise et des perspectives de croissance exceptionnelles qui devraient leur permettre de prospérer dans différentes conjonctures économiques.

Nous demeurons axés sur la sélection d’actions de croissance de haute qualité, capables d’accroître la valeur à long terme. Cette approche a su récompenser les investisseurs de Pembroke au cours de nos 54 années d’existence, et nous sommes convaincus qu’il en sera de même à l’avenir.

Analyse de la gestion de portefeuille

Le Fonds a ajouté plusieurs nouvelles positions au cours du premier trimestre de 2022, dont les plus importantes sont SPS Commerce et Sprout Social. Pembroke connaît bien ces deux sociétés : nous croyons qu’il s’agit d’entreprises de haute qualité présentant une formidable différenciation concurrentielle, un remarquable potentiel de croissance et des équipes de gestion chevronnées dont les intérêts coïncident avec ceux des actionnaires. Par ailleurs, comme nous l’avons précisé au trimestre dernier, nous avons profité à plusieurs reprises de la volatilité du marché pour réaffecter le capital lorsque l’un de nos titres de haute qualité était pénalisé, à tort, par des facteurs à court terme. De manière générale, même si les perturbations à court terme sont rarement agréables, les gains potentiels à réaliser à long terme dans un marché obnubilé par l’immédiat peuvent s’avérer importants.

Nous avons maintenu une démarche disciplinée pour la gestion des risques et avons ainsi vendu une position lorsqu’elle a atteint son seuil de déclenchement automatique. Bien qu’une approche mécaniste basée sur des ordres stop puisse occasionnellement donner lieu à une vente inopportune, nous estimons que, sur la durée, cette approche permettra de protéger le capital et d’éviter des baisses plus importantes pour le fonds.

Caractéristiques du portefeuille

À long terme, Pembroke est d’avis qu’un portefeuille d’actions possédant les attributs suivants devrait mieux protéger le capital dans les marchés baissiers et surpasser le rendement de l’indice de référence lors des marchés haussiers. Par rapport au marché, nos positions affichent systématiquement une croissance plus rapide, des marges plus généreuses et un rendement du capital supérieur. Elles sont en outre composées de sociétés mieux financées et dont les intérêts de la direction coïncident plus étroitement avec ceux des investisseurs.

MesureStratégieRussell 2000
Croissance du chiffre d'affaires (12 prochains mois)14.7%13.6%
Croissance des bénéfices (12 prochains mois)15.2%15.7%
Marge d'exploitation9.7%5.0%
Marge de trésorerie disponible13.0%-0.4%
Cours/bénifice des 12 prochains mois32.6x22.0x
Bêta0.831.00
Rendement des capitaux propres13.9%7.7%
Rendement du capital investi11.3%4.7%
Dette nette/BAIIA des 12 prochains mois0.1x2.0x
Capitalistion boursière (moyenne pondérée$7.7B$3.4B
Actions détenues par des initiés7.2%4.0%
Sources : Pembroke et Bloomberg. Les données sur les bénéfices et les produits sont extraites de Bloomberg et sont basées sur les prévisions des analystes pour les 12 prochains mois. Le bêta est calculé sur une période de 1 an. Le bêta du portefeuille est établi par rapport à l’indice Russell 2000 (rendement total). Données au 31 mars 2022, en USD, consultées le 5 avril 2022.

 

Deux titres ont contribué au rendement du Fonds au douze derniers mois

Monolithic Power Systems («MPWR») a réalisé des gains au cours des 12 derniers mois. MPWR a bénéficié de l’adoption continue de ses solutions de gestion analogiques de l’énergie  qui sont plus compactes, plus écoénergétiques et à prix concurrentiel. On  soulignera que, tandis que l’industrie était à court d’approvisionnement, MPWR disposait d’un approvisionnement excédentaire. Ceci lui a permis de gagner des plateformes que nous croyons produiront des revenus aujourd’hui, l’an prochain et, voire, au cours de la prochaine décennie dans certains cas, cela à des niveaux de marges généralement accrus par rapport à la moyenne des entreprises. Dans l’ensemble, nous croyons quele fossé qui sépare la société de ses concurrentes s’élargit, alors que son potentiel de marché s’accroît. Même si les semi-conducteurs sont classés, à juste titre, parmi les marchés finaux cycliques, nous pensons que MPWR est une entreprise à croissance pérenne qui élargira ses sources de revenus et de bénéfices dans les années à venir.

L’action de Chart Industries inc. («Chart» ou «GTLS») a augmenté au cours des 12 derniers mois. Chart occupe une position unique au carrefour de multiples technologies d’énergie propre qui bénéficient d’une demande générationnelle. Plus précisément, la société tire parti de sa technologie exclusive pour obtenir des parts de marché importantes dans la liquéfaction et le transport du gaz naturel, de l’hydrogène et d’autres gaz industriels. De plus, elle dispose de technologies et de positions de marché similaires sur les marchés finaux de la capture du carbone et du traitement de l’eau. Tous ces marchés suivent des trajectoires de croissance robustes sur plusieurs années et, dans certains cas, sur plusieurs décennies. Bien que GTLS ait connu quelques perturbations liées à la chaîne d’approvisionnement à la fin de l’année dernière, elle a bien réagi récemment et a protégé la production en augmentant ses prix pour contrer l’inflation. La thèse à long terme reste inchangée.\

Deux titres ont nui au rendement du Fonds au douze derniers mois

L’action de Stoneridge inc. («SRI») a perdu près de 35% au cours de l’année dernière, en raison des contraintes bien connues de la chaîne d’approvisionnement qui plombent les marchés de l’automobile et du camion. Cependant, la thèse fondamentale à court, moyen et long terme reste inchangée. Nous croyons que Stoneridge demeure un fournisseur de composants de haute qualité, en croissance à long terme, et qui est capable d’améliorer la sûreté, l’efficacité énergique et la connectivité des camions commerciaux et des voitures. Nous croyons que l’entreprise déborde en outre de ses marchés finaux et se trouve au début de nouveaux cycles de produits qui lui permettent de mener une grande partie de cette croissance indépendamment du cycle économique. Nous sommes d’avis que l’expansion prochaine de ses marges et de ses rendements pourrait être considérable. 

Le fabricant de produits de terrasses en composite Trex Company («TREX US»), société détenue de longue date par Pembroke, a connu une évolution positive l’an dernier. Devant la forte demande pour ses produits, l’entreprise a annoncé la mise en place d’un troisième centre de production, moins d’un an après l’achèvement d’un projet d’expansion de la capacité de 70%. La direction de Trex entend devancer la demande et accélérer ses gains de parts de marché après avoir évolué dans un contexte de contraintes de capacité pendant les 18 derniers mois. La demande de l’industrie pour les produits de terrasse reste vigoureuse, car un nombre toujours croissant de consommateurs optent pour la vie à l’extérieur. Par ailleurs, Trex a gagné des parts de marché aux dépens des produits en bois. Malgré ces éléments positifs, l’action de Trex a subi une chute vertigineuse depuis décembre, tout comme d’autres titres liés à l’habitation. Les investisseurs craignent que la hausse de l’inflation et des taux d’intérêt nuise à la demande de produits de rénovation résidentielle comme ceux proposés par Trex.

AVERTISSEMENT

Les placements en fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des frais de gestion et des dépenses. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués correspondent aux rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d’acquisition ni de l’impôt sur le revenu payable par tout détenteur de titres, qui auraient réduit les rendements. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur change fréquemment et le rendement passé peut ne pas se répéter.
Le rendement est présenté pour les parts de catégorie A et de catégorie F du FCP en dollars canadiens, déduction faite des frais de transaction et de tous les autres frais, à l’exclusion des frais de gestion. Les frais de gestion sont imputés directement aux porteurs de parts en fonction de leurs actifs sous gestion, sauf pour les parts de catégorie F, qui sont imputées au Fonds. Les périodes supérieures à un an ont été annualisées. Le rendement du portefeuille et de l’indice de référence est mesuré selon la méthode du taux de rendement « pondéré dans le temps ».
Le Fonds concentré Pembroke a été converti de fonds commun en fonds commun de placement le 1er avril 2020. Pour la période où ce Fonds était un fonds commun, les dépenses auraient été plus élevées si le Fonds était un fonds commun de placement à prospectus. Les informations ci-dessus ont pour but de donner un aperçu de la performance du Fonds concentré Pembroke. Des commissions, des frais de gestion et des dépenses peuvent être associés aux investissements dans les fonds communs de placement et les fonds en gestion commune. Le rendement des placements suppose le réinvestissement des dividendes et des gains en capital et est net des coûts de transaction et de tous les autres frais, à l’exception des frais de gestion. Les résultats de la performance seront réduits par les frais encourus dans la gestion du fonds. Aucune garantie ne peut être donnée qu’un investisseur ne perdra pas son capital investi. Les performances passées ne sont pas indicatives des performances futures.

 

PARTAGEZ CETTE PAGE:

AUTRES ARTICLES D'INTÉRÊT

Avertissement

Ce rapport a pour but de donner un aperçu de Pembroke et des fonds Pembroke. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Tous les titres énumérés aux présentes le sont à des fins d'information uniquement et ne sont pas destinés et ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement ni comme une recommandation d'acheter ou de vendre un titre particulier. Les informations factuelles proviennent de sources que nous estimons fiables, mais leur exactitude, leur exhaustivité ou leur interprétation ne peuvent être garanties. Pembroke cherche à s'assurer que le contenu de ce document est correct et à jour, mais ne garantit pas que le contenu est exact et complet et n'assume aucune responsabilité à cet égard. Pembroke n'est pas responsable des décisions ou actions prises ou effectuées sur la base des informations contenues dans ce document.